FANDOM


1 192 Pages

Dragon Quest IV : L'Épopée des élus
Dragon-quest-l-epo-4e2631808811f
Éditeur
Enix
Développeur
Chunsoft
Genre
RPG
Support
NES

PlayStation (remake)
DS (remake)

Dragon Quest IV : L'Épopée des élus (ドラゴンクエストIV 導かれし者たち, Doragon Kuesuto Fō Michibikareshi Monotachi, Dragon Quest IV: Chapters of the chosen en anglais, initialement Dragon Warrior IV aux États-Unis) est un RPG de la série Dragon Quest qui a connu plusieurs remakes et portages.

Cet opus ouvre une nouvelle trilogie : la trilogie de Zénithia.

Histoire Modifier

Une prophétie raconte qu'un jour, un enfant céleste descendra du ciel pour détruire l'Empereur des Enfers, Estark. Cette même prophétie précise qu'il sera accompagné de sept personnes qui seront ses compagnons d'armes, appelés les Élus. Cependant, cette prophétie ne plaît pas à tout le monde... Un homme mystérieux, du nom de Psaro l'Exterminateur cherche par tous les moyens à trouver ce nouveau héros et à le tuer tant qu'il est encore faible. Et le réveil de l'empereur est imminent.

Le héros, assistant à la destruction de son village natale et à des révélations extraordinaires, part à la recherche des Élus pour accomplir son destin.

Gameplay Modifier

A l'origine, le jeu introduisait une intelligence artificielle (IA) sur NES. Toute la difficulté du jeu résidait sur l'impossibilité de contrôler tous les personnages de l'équipe, ce qui pimente le jeu et élève sa difficulté.

Notes Modifier

Logo

Le titre original en 1990.

  • Les différents continents du monde sont pour la plupart inspirés de pays et de langues réels.
  • L'histoire se passe entre Dragon Quest VI et Dragon Quest V, mais elle n'a aucun lien avec ces univers.
  • C'est le seul Dragon Quest à introduire son histoire sous forme de chapitre, tel un conte (Dans un pays très lointain...).
  • Avec Dragon Quest III, c'est le deuxième Dragon Quest à avoir une suite chronologique (Dragon Quest X).
  • En 1990, le jeu était attendu avec impatience, plus particulièrement car elle succède au titre à succès : Dragon Quest III.
  • C'est le seul Dragon Quest à posséder un boss final à huit formes, du jamais vu dans la série et ne sera jamais dépassé pour le nombre de forme (dans Dragon Quest VII, l'équipe affronte six formes d'Orgodémir).