Wiki Dragon Quest
Advertisement

"Les Cahiers de Tentagel" est un texte en plusieurs volumes rédigés par un garde de Cantelin nommé Messire Théodorus Jacquelin Mornod entre la fin alternative de Dragon Quest I et l'action de Dragon Quest Builders, et qui apparaît dans ce dernier jeu, sur plusieurs livres disséminés à travers Alefgard. La lecture parmet d'obtenir des indices sur le scénario, mais n'est pas déterminante pour faire avancer l'histoire.

Volumes et contenu[]

"Mon serment"[]

"Mon serment" constitue le prologue des Cahiers de Tentagel. Il est rédigé sur un panneau non loin de Cantelin, au fond d'un trou avec des ossements et des virginiums, entouré de barricades abîmées.

"Combien d'années se sont écoulées depuis que le vil et perfide Lordragon a enveloppé notre royaume dans les ténèbres ?
Les monstres rôdent en toute liberté sur nos terres et même ma cité bien-aimée, la ville de Cantelin, a fini par tomber.
Il n'aura fallu que quelques mois après que le pouvoir de créer nous a été retiré pour que notre culture commence à disparaître. Aujourd'hui, de moins en moins de personnes savent lire et écrire.
Nous avons si longtemps considéré notre cher et précieux pouvoir comme acquis que sans lui, nous ne sommes plus rien...
Mais si je ne puis empêcher le déclin de l'humanité, je peux au moins en garder la mémoire. À cette fin, j'ai décidé d'arpenter les terres d'Alefgard et de consigner ce qui était arrivé à l'humanité.
Que cet avis témoigne de ma promesse.
J'ai l'intention d'assembler les souvenirs de mon voyage dans un livre, que j'intitulerai 'Les Cahiers de Tentagel'.
J'invite tous ceux qui liront ce serment à suivre mes traces et à se mettre en quête de mon histoire.
Que la Déesse veille sur vous dans toutes vos aventures.
Messire Théodorus Jacquelin Mornod, brigade des gardes de Cantelin
"

Volume I[]

Le volume I se trouve dans le château en ruine au delà du village des marteleurs.

"Ah, les plaines de Cantelin ! Terrain de jeux de mon enfance !
Alors que je redoutais que les régions isolées de Cantelin aient été dévastées comme le fut la ville, je trouve ici une grande citadelle.
En mon absence, les habitants de la région ont apparemment mobilisé leurs dernières forces pour édifier ce bastion.
Pourtant, je ne peux m'empêcher de trouver que quelque chose cloche chez ceux qui vivent ici...
J'ai essayé d'engager la conversation avec eux mais ils se sont contentés de me fixer d'un regard vide et froid... Et l'un d'eux a même failli s'enfuir avec mes provisions !
Peut-être est-ce là la conséquence inévitable d'un temps si long passé à se terrer dans cette sombre forteresse, à craindre pour leur vie.
Tandis que les habitants du château m'accueillaient avec la froideur de la pierre, j'ai vu parmi eux une figure plus figée encore...
La vision du grand golem, le protecteur de Cantelin, silencieusement assis, la tête basse, me hante toujours à ce jour...
Ô ma bien-aimée ville de Cantelin ! Qu'est-il advenu de toi ?
Bien que les hommes et les femmes qui vivent ici aient été jadis mes concitoyens, je crains que cet endroit ne soit plus pour moi.
Je vais immédiatement quitter ce lieu et poursuivre mes voyages, avant que l'impensable ne se produise... Messire Théodorus Jacquelin Mornod, brigade des gardes de Cantelin
"

Volume II[]

Le volume II se trouve dans une maison en ruine à la lisière de la jungle Topkipik.

"J'ai du mal à croire que cette terre corrompue soit vraiment Rémuldar !
Autrefois, la grande ville s'élevait sur une île agréable et verdoyante, entourée par un lac aux eaux bleues et scintillantes.
Désormais, je ne vois plus ici qu'un bourbier. Sa tourbe fétide est parsemée de restes pourissants d'arbres morts qui surnagent dans un ignoble marais pestilentiel.
Les rares personnes capables de supporter la vie en ce lieu semblent succomber à une mystérieuse maladie qui se répand à travers toute la région.
Ces quelques malheureux survivants luttent vailament contre l'épidémie insidieuse.
Je crains cependant que sans le pouvoir de créer un remède, leurs efforts soient vains.
Ces gens sont tellement résignés à leur sort qu'ils en ont même oublié que les Hommes avaient jadis le pouvoir de combattre la maladie et la contagion.
Bien que je connaisse parfaitement la malédiction qui nous a frappés, je n'aurais jamais imaginé voir un jour quelque chose d'aussi triste.
Chaque fois que je pose le regard sur les visages dévastés des habitants de Rémuldar, cela me rappelle le pouvoir terrifiant de la colère de Lordragon.
Je donnerais n'importe quoi pour aider un tant soit peu ces âmes souffrantes...
Mais j'ai ma propre mission, et je dois la mener, quoi qu'il m'en coûte.
Bien que cela m'attriste, je dois laisser Rémuldar derrière moi et poursuivre mon voyage vers le nord, en direction de Kol.
Messire Théodorus Jacquelin Mornod, brigade des gardes de Cantelin
"

Volume III[]

Le volume III se trouve à Kol, au sol d'une pièce en ruine au dallage bleu.

"Au nord de Cantelin se trouve le village de Kol, d'où j'écris ces quelques lignes.
Autrefois, ce bourg était entouré d'une forêt verte et luxuriante, mais cette époque est bien révolue.
Des lacs de lave jaillirent des entrailles de la terre, menaçant à tout moment de submerger la région.
Les forces volcaniques ayant donné naissance aux sources d'eau chaude qui faisaient la fortune de Kol mettent désormais en péril son existence même.
Nul doute que Lordragon est responsable de ces éruptions catastrophiques. Il utilise ses pouvoirs pour retourner la terre contre les êtres humains.
Les ténèbres ont empli les cieux et le monde est plongé dans les ténèbres, mais les habitants de Kol gardent espoir.
S'ils y parviennent, c'est grâce aux bains publics dont les vertus roboratives leur permettent de conserver cet esprit volontaire en ces temps dangereux.
Malheureusement, les praticiennes du puff-puff ont depuis bien longtemps quitté cet endroit.
J'espère seulement que cet art, qui attirait autrefois à Kol des esthètes de tout Alefgard, n'a pas été perdu...
Messire Théodorus Jacquelin Mornod, brigade des gardes de Cantelin
"

Volume IV[]

Le volume IV se trouve dans la tour où Galilien est rencontré pour la seconde fois, sur l'île de glace.

"Partant de Cantelin, j'ai traversé les marais de Rémuldar et le désert de Kol, avant d'arriver ici, dans les étendues glacées de Galenholm.
Lors de mes errances, j'ai gravi nombre de pics enneigés et vogué en pleine mer, et j'en suis arrivé à cette étonnante conclusion :
La géographie d'Alefgard a bien changé.
Le niveau des océans semble avoir crû, transformant ce qui était autrefois de grandes plaines en mers infranchissables.
Je ne sais pas comment ou pourquoi une telle catastrophe a pu se produire, mais je reconnais là la main de cet horrible Lordragon.
Ce monstre a peut-être imaginé un stratagème permettant de diviser le royaume des hommes et de les empêcher de s'allier pour renverser son règne maléfique.
Selon la légende, le grand barde Galen aurait fondé sur ces terres une ville où résonnaient sans discontinuer la musique et les rires.
Ce n'est désormais plus qu'un lieu pris dans des neiges éternelles où seul s'élève le sifflement de la froide bise. Nul besoin de chercher. Il ne reste plus aucune trace de cette grande ville.
Lorsque Kol fut engloutie par le feu primitif, Galenholm se retrouva prise dans un tombeau de glace...
Rares sont les régions d'Alefgard qui peuvent encore accueillir des êtres humains !
De nombreuses lunes se sont écoulées depuis que j'ai quitté mon foyer de Cantelin et pris la direction de l'est.
Après maintes péripéties, j'approche de ma destination. Bientôt j'arriverai à Tantegel, là ou le roi d'Alefgard avait son château.
On me rapporte cependant de bien sombres histoires. Lordragon aurait transformé cette région en une terre désolée où règnent la mort et la destruction.
Si l'espoir subsiste encore sur ces arpents livrés à la corruption, je jure de le raviver.
Messire Théodorus Jacquelin Mornod, brigade des gardes de Cantelin
"

Volume V[]

le volume V se trouve près de la source d’eau à tentagel

combien d’années se sont écoulées depuis mon départ de ma ville natale de Cantelin ? Je n’en ai aucune idée.

finalement. J’ai pénétré dans la région de tentagel qui abritait autrefois la capitale d’Alefgard.

Malheureusement, elle n’est plus

une certaine distance me sépare encore du château de tentagel, mais le répugne de mort et de désespoir est presque insupportable.

le château de lordragon se trouvant sur l’autre rivé il semblerait que ces terres aient subi de plein fouet la malédiction de ce démon.

par un heureux hasard, cette fontaine purifiant a échappé à se sort funeste. Je peut remplir mes gourde et poursuivre mon voyage

tout ce qui m’entoure est souillé par cette malédiction, mais quiconque possède un simple seau peut tirer une eau claire et potable à cette fontaine.

maux dire delà population, elle aurait été placée ici par un érudit qui espérait utiliser ses pouvoirs de purification pour redonner vie à cette terre.

il s’était ensuite retiré un peu plus au nord où il poursuivait ses recherches dans l’espoir de découvrir la formule de l’eau sacrée.

À quiconque lira ces lignes, si vous souhaitez débarrasser cette région de la malédiction, trouvez la demeure de cet érudit

pour ma part, je poursuis ma quête. Dans cette air vicié, chaque respiration est plus difficile que la précédente. Le but de pon périple doit être tout proche…

messire Théodus Jacqueline Mornod, brigade des gardes de Cantelin

Volume VI[]

Le volume VI se trouve sur un rempart écroulé du château de Tentagel.

"Enfin, je suis parvenu au château de Tentagel. Combien de fois ai-je imaginé ce moment au cours de mon périple éreintant depuis Cantelin ?
Cependant, mon rêve s'est transformé en cauchemar. Les rumeurs étaient avérées... Seules les ténèbres et la mort hantent cet endroit.
Toutefois, un homme vit encore ici, celui sur lequel tous les habitants d'Alefgard avaient fondé leurs espoirs.
Le héros dont le funeste choix mena cette terre à sa perte.
Mais à quoi bon savoir tout cela ?
Je n'ai plus la force de poursuivre mon périple.
J'ai atteint ma destination, et mon voyage doit prendre fin.
Vous qui avez suivi mes pérégrinations depuis Cantelin, retenez ces paroles.
Si mes mots vous ont apporté du réconfort ou vous ont permis de percer certains mystères, ce voyage n'a pas été vain. Pour cela, je vous adresse mes remerciements.
Enfin, je vous adresse ce conseil.
Pour que la lumière brille à nouveau dans ce monde de ténèbres, il est indispensable de retrouver l'étendand de l'espoir qui a été volé par ces monstres.
Ces horreurs l'ont enfermé dans leur nouvelle forteresse, au sud de ces ruines.
Ils sont légion, et leurs défenses sont solides. Pour espérer en venir à bout, il vous faudra vous préparer à un combat formidable.
Ô âme vaillante, vous qui suivez mes traces, ramenez la lumière à Tentagel et redonnez vie à Alefgard !
Messire Théodorus Jacquelin Mornod, brigade des gardes de Cantelin
"

Advertisement